Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
d'Molshemer Zitung

On en a déjà parlé mais une autre manière de voir.

16 Décembre 2014 , Rédigé par Manele

Rue de la Hardt (réception)

Après la réunion mémorable du 3 mai 2012 où, sans m'avoir prévenu et en présence de Monsieur le Directeur général des services et de Monsieur le Chef du service technique, le bureau d'études nous a annoncé sans sourciller que nous étions le 28 novembre 2011 les dates de fin de travaux ont changé et évolué au gré des trouvailles pour échapper aux pénalités de retard.

Actuellement, nous en sommes, je crois, à une date de réception globale fixée le 21 août 2012 avec effet le 27 janvier 2012

L’entreprise a souhaité que, contrairement à ce qu’elle avait demandé au début du chantier (réception tronçon par tronçon), la réception soit une réception globale.

J'ai aussi présenté en juin 2011 aux membres du service technique, au bureau d'études, à l'entreprise et à Monsieur le Directeur général des services une liste de réserves concernant la remise en place de poteaux de panneaux signalétiques (poteaux pas encore en place au 10 juin 2013), l'existence de flash d'eau dans les caniveaux, les enrobés (huit) et le béton désactivé au carrefour ateliers municipaux/ Mercedes, ainsi que l'inefficacité de l'assainissement pluvial mis en place au long du tronçon Mercedes. N'étant pas autorisé (Il semblerait qu’un élu ne puisse pas intervenir directement sur, dans, un marché auprès des intervenants extérieurs) à présenter ces réserves au bureau d'études et étant interdit de communication avec l'entreprise, j'ai rappelé, par 8 fois ces trois réserves à Monsieur le Chef du service technique et à Monsieur le Directeur général des services. J'attends donc depuis plus de 18 mois la prise en main de ce problème par les services de la ville. Cette carence des services m’a contraint de prolonger de 12 mois le délai pour réaliser ces travaux sans que pour cela qu’une action n’ait été engagée envers le bureau d'études ou l'entreprise.

Pour information, les trois problèmes susnommés ont déjà été résolus en d'autres lieux de la ville par la même entreprise et représentent un coût de 150 000 hors-taxes. Je joins à ce document une clé USB contenant un petit film et des photos sur la «qualité» des prestations de l'entreprise. J’en suis encore à me demander quand l’entreprise envisage de respecter les engagements pris lors de l’acceptation du marché.

Je demande depuis plus d’un an à M. le Chef du service technique et à Monsieur le Directeur général des services qu'ils organisent une réunion avec le bureau d'études afin de présenter ces problèmes ou au moins qu'ils fassent une lettre recommandée au bureau d'études afin qu'il prenne en compte mes remarques et réserves et ce, afin de préserver les intérêts de la ville. J'attends toujours.

Évidemment je ne parlerai pas là des décomptes, le Chef du service technique et Monsieur le Directeur général des services ont pris ceci en main afin de pouvoir les présenter et les faire signer à M. le Maire.

Hormis les décomptes, nous sommes toujours dans l’attente des DOE (Dossier des Ouvrages Exécutés) avec lesquels doivent figurer les bons de transport (à moins que ceux-ci aient été faits dans l’illégalité), de mise en décharge (à moins que celle-ci ait été faite dans une décharge sauvage), d’approvisionnements en matériaux (à moins que ceux-ci aient été volés ou transportés illégalement) ainsi que les plans de recollements (à moins que l’entreprise et le maître d’œuvre aient des informations à dissimuler au maître d’ouvrage).

La bienveillance du service envers l’entreprise devient onéreuse pour la ville.

Partager cet article

Commenter cet article