Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
d'Molshemer Zitung

Les critères n'ont pas évolués

21 Octobre 2016 , Rédigé par Manele

Ce matin, les DNA ont fait état de la condamnation d'un conseiller municipal de la Ville de Molsheim pour avoir détourné à son profit et au détriment de la CPAM 52000 €.

Ce fait divers nous montre avec quel sérieux Monsieur le Maire choisit ses colistiers et nous démontre que la probité n'est pas la qualité première recherchée.

Cette "qualité" n'est pas la seule à être loin des préoccupations du premier magistrat  puisque savoir compter et lire dans l'exercice de son mandat n'est pas nécessaire.

Ci dessous article des DNA du 21 octobre 2016, cahier régional

Molsheim – Escroquerie

Le conseiller municipal s’enrichit au détriment de la CPAM

Conseiller municipal à Molsheim, Aydin Bolat a été jugé hier par le tribunal correctionnel de Saverne pour avoir obtenu pendant trois ans des remboursements indus de la CPAM. Le préjudice dépasse les 52 000 euros.

Bas du formulaire

De l’avis du substitut du procureur Laurent Gerardin, la fraude qui a conduit Aydin Bolat à la barre du tribunal correctionnel de Saverne est « inouïe de la part d’un assuré social ».

Pendant trois ans, entre mars 2013 et juin 2016, l’homme de 38 ans, bénéficiaire du RSA, a profité d’une amitié nouée avec un kinésithérapeute de la région de Molsheim pour alimenter une escroquerie au préjudice de la CPAM.

En falsifiant une soixantaine d’ordonnances, le prévenu a frauduleusement « prescrit » de son propre chef pas moins de 1934 séances de kiné pour son épouse, ses enfants et lui-même. Autant de séances pour lesquelles il transmettait des demandes de remboursement à la CPAM via l’ordinateur du professionnel de santé – dans le dos celui-ci. Plus de 52 000 euros auraient ainsi atterri parfaitement illégalement sur le compte en banque du trentenaire qui reconnaît les faits et les explique par « des créances à payer ». « Je ne suis pas un délinquant. Je n’ai fait de mal à personne », soutient-il maladroitement à la barre.

« Vous avez volé la collectivité, vous avez volé tout le monde ! » rétorque le représentant de la CPAM qui s’interroge sur la destination de cet argent, soupçonnant un placement en Turquie.

« Une âme d’escroc »

« En tant que conseiller municipal, on pourrait attendre de lui qu’il ait conscience de l’intérêt général et des deniers publics », fulmine le représentant du ministère public, mais « tout démontre qu’il a une âme d’escroc ».

Deux ans d’emprisonnement sont requis à l’encontre du prévenu qui, « conscient de la gravité des faits », formule des excuses, dit sa honte et ses regrets.

Le tribunal a condamné Aydin Bolat à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis et mise à l’épreuve. Il est soumis à une obligation de réparation et à une interdiction d’exercice de la fonction publique qui le conduiront à quitter son poste de conseiller municipal.

Partager cet article

Commenter cet article

Clady Gérard 28/12/2016 14:40

Le nom du "conseiller" en question, censé avoir démissionné, apparait toujours en ligne sur le website, dans la liste des élus molshémiens… Un "oubli" de mise à jour ?

Daniel 29/11/2016 06:22

Bravo,et ce monsieur est aussi arbitre de foot auprès de la ligue d'Alsace de football !